Olga Belkin
Olga Belkin
  • Coworking

Qui a inventé le coworking? La petite histoire


13 octobre 2020

  • collaboration
  • communauté
  • convivialité
  • coworking
  • entrepreneuriat
  • Réseautage

On pense souvent que l’histoire du coworking commence dans une zone ludique digne de Silicon Valley et habitée par des geeks et des hipsters. Pourtant, ce n’est là qu’une frange de cette réalité, qui s’étend aujourd’hui de l’Europe jusqu’à la Californie. La croissance fulgurante des espaces de travail collaboratifs accompagne l’apparition de start-ups de plus en plus nombreux. Ces jeunes entreprises y trouvent des opportunités de collaboration, de meilleures conditions financières et une flexibilité incomparable.

Dès leur naissance, les lieux d’échanges comme 2C2B Coworking ne cessent d’attirer les entrepreneurs en quête d’une communauté dynamique. Nous retraçons ici la belle envolée des espaces collaboratifs, devenus indispensables pour bon nombre de start-ups. Voici l’histoire du coworking à travers deux siècles d’évolution. 

Coworking: l’histoire qui remonte à plusieurs siècles

L’histoire du coworking voit le jour dès la Renaissance italienne. Certains artistes opèrent alors dans des espaces de travail collaboratifs, lieux d’échange de savoirs, de techniques et d’idées. Ils s’allient avec d’autres créateurs, mais aussi avec des scientifiques, pour pousser leur processus artistique toujours plus loin. Dans les années 1800, le même principe s’applique dans les « coworkings » du milieu des arts berlinois. 

Ces précurseurs de l’espace de travail partagé moderne en contiennent déjà les principes fondateurs. Ils offrent des occasions de partager l’expérience professionnelle, d’échanger de nouvelles idées et de tisser un solide réseau d’affaires. Qui aurait pu penser que le coworking avait des ancêtres aussi lointains?

C-Base: Le prototype

1995: fondation de C-Base, reconnu comme « l’espace-mère de tous les hackerspaces » et situé à Berlin. Sans porter la dénomination de « coworking », C-Base est un laboratoire d’idées pour les génies informatiques de l’époque. 

Ce lieu d’échange et de collaboration, qui existe encore d’ailleurs, offre des occasions de réseautage, des formations et des ateliers où les férus d’informatique peuvent développer leurs compétences et renforcer leur réseau. Dans ce sens, C-Base est véritablement un prototype et un modèle d’inspiration pour nos espaces de travail partagés.

L’histoire du premier « coworking » moderne

En 1999, l’écrivain et concepteur de jeux allemand Bernie de Koven utilise le terme « coworking » lors d’une conférence pour décrire de nouvelles méthodes de travail collaboratif. C’est d’ailleurs à lui que Wikipédia attribue l’origine du mot. Toutefois, le programmeur Brad Neuberg affirme avoir créé le même mot à la même époque pour décrire des espaces de travail partagés. Neuberg soutient avoir trouvé le terme indépendamment de son collègue allemand et souligne qu’il décrit une réalité différente. 

Quoi qu’il en soit, c’est Neuberg qui lance le premier espace de travail partagé aux États-Unis en 2005. C’est la naissance de Spiral Muse, puis plus tard, de la Hat Factory. Dans ces bureaux innovateurs, axés sur la communauté et dotés d’espaces de repos et d’un réseau sans fil, les usagers peuvent profiter de séances de méditation, de repas partage, etc. 

L’explosion des espaces de travail collaboratifs

L’ère du coworking est lancée! D’après Google Analytics, en 2007, le terme « coworking » donne lieu à plus de 27 000 recherches par mois sur internet. C’est pourquoi la version anglaise de Wikipédia décide de consacrer une première page au phénomène du travail collaboratif,  ce qui va populariser le phénomène. 

À partir de 2010, le coworking prend sa place dans l’histoire et se répand partout dans le monde. On compte alors plus de 600 espaces collaboratifs, dont la moitié se situe en Amérique du Nord. 2010 marque aussi le premier Jour du coworking officiel ainsi que l’organisation des premières conférences sur le sujet à Bruxelles et à Barcelone. L’année suivante, l’événement Jelly Week célèbre le réseautage informel et la collaboration dans environnement fluide, très similaire au coworking.

Le futur du coworking au Québec et dans le monde

En 2018, il y a plus de 7 500 espaces de travail collaboratif à l’échelle mondiale. C’est Londres qui présente la plus grande concentration de coworkings, suivie de près par New York.  Le Québec, lui, compte alors environ 75 espaces, avec plus de 62 millions de pieds carrés de coworkings. Ces espaces, situés en métropole comme en région, accommodent aussi bien les travailleurs autonomes, les jeunes entreprises et les bureaux satellites des grandes organisations.

Malgré ces chiffres impressionnants, les espaces de bureaux partagés n’occupent qu’une mince part du marché locatif commercial. Selon les études, on parle de 2,5 % à 5 % de tous les espaces de bureau. Pourtant, une projection mondiale réalisée par Colliers et JLL prévoit que ce chiffre dépassera 30 % d’ici 2030.

Si la COVID-19 marque une pause dans la progression du travail collaboratif, l’industrie compte sur une relance importante après la pandémie, avec un taux de croissance accéléré de 21,3 % à partir de 2021. En effet, la croissance des coworkings accélérera considérablement dans les prochains mois et années. On projette ainsi que le nombre d’espaces de coworking au monde doublera d’ici 2024, passant à plus de 40 000 espaces et 5 millions d’usagers. 

_____________________________________________________________

Le coworking est un phénomène très actuel, même si son histoire date de plusieurs siècles.  Si les origines du mot restent nébuleuses, l’engouement pour les espaces de travail partagés continue de croître. Et ce n’est pas étonnant! Le coworking combine le dynamisme du bureau avec la flexibilité du télétravail, en plus d’offrir l’avantage de la proximité. 

Apprenez-en plus sur les espaces de coworking près de chez vous. Pour découvrir des solutions clé en main pour les entreprises de toutes tailles, contactez 2C2B Coworking. Nous sommes là pour vous aider à atteindre vos objectifs de croissance, tout en optimisant vos finances!

Olga Belkin
Olga Belkin